De l'expérience acquise sur le terrain j'ai été amené à repenser une partie de l'équipement au niveau trépieds et rotules.
En effet, dans ma façon de "travailler" pour shooter des sportifs je reste posté toute la journée au même endroit, environ 8h00 et parfois deux jours de suite, de façon à tous les photographier tour à tour sans en oublier un seul.


Pour faire les portraits je dispose d'un premier trépied GITZO Série 4 Réf 4543 LS, 4 sections, sur lequel est monté une rotule WIMBERLEY du type pendulaire modèle WH-200 sur laquelle prend place un boitier CANON 1DX II avec un objectif de la même marque en focale 500 mm.
Pour les plans plus éloignés j'installe un autre trépied, toujours GITZO mais de série 2 avec colonne centrale, 4 sections Réf 2452 avec une rotule ARCA SWISS P0 et un boitier CANON 5D IV ou 7D II avec un objectif zoom généralement le CANON 100-400.
Enfin, un troisième boitier est utilisé en mains libres pour les photos de groupe ou des plans "aux pieds du tireur" avec un objectif zoom de petite focale en 24-70 ou 14-105.
Le matériel ainsi disposé je me déplace d'un poste à un autre par alternance et pour chacun des participants pour environ 6-7 clichés format raw qui seront triés au retour.


2 trépieds, 2 rotules dont chacune a son fonctionnement. La pendulaire de par sa conception sépare les mouvements sur les axes X & Y donc en 2D. Quant à la rotule P0, excellente par ailleurs, elle est du type sphérique dans son articulation ce qui rend les mouvements "fous", pas d'ordre X ou Y, on va dire "multi D" pas très pratiques pour moi.
La pendulaire acquise bien après la P0 m'a très rapidement convaincu des bienfaits de la décomposition des axes notamment pour l'axe X. Lors des réglages de prises de vues il en est un qui important, la ligne d'horizon (X). La pendulaire en permet le réglage individuel sans avoir à revenir dessus même si vous voulez régler la hauteur de votre sujet.
Ce n'est pas la cas de la P0 qui est une rotule boule, dés que vous la desserrez elle part dans tous les sens, il faut donc réajuster finement les axes X & Y pour chaque nouveau tireur/sujet.
Autre constat, mon trépied GITZO série 2 plutôt très bien adapté pour 80% de mes usages était parfois un peu limite pour la stabilité du 100-400 selon la nature du terrain (pente-sable) et bien entendu impossible de lui confier le couple 1DX II/500.


Mon choix s'est donc porté pour un trépied de la série 3 de chez GITZO en seulement 3 sections pour plus de stabilité mais d'un encombrement mesuré pour l'emmener en vacances tout en pouvant lui confier toutes les configurations boitiers/objectifs. Pour la tête, hors de question de remettre une pendulaire hyper encombrante, je suis donc parti à la recherche d'un tête rotule en 2D, axes séparés indépendants X & Y.
J'ai approché la très belle rotule proposée par UNIQBALL, la UBH 35X. Le concepteur a très judicieusement décomposé les mouvements/déplacements recherchés, une vidéo de démonstration sur Youtube est très révélatrice à ce sujet.
Cependant mon choix ne s'est pas porté sur ce modèle car l'étau de verrouillage boitier ne propose pas les deux largeurs dont j'ai besoin pour mes dessous de boitiers équipé de plaques rapides "MonoballFix".


Le catalogue ARCA SWISS propose la rotule Monoball Z2+ également avec axes séparés X & Y et un étau rapide au standard des deux largeurs de plaques rapides, exactement ce dont je cherchais. Renseignement pris la marque a abandonné la production de cette rotule.
Il m'a donc été proposé le modèle D4 qui existe en deux versions avec cependant un surcoût non négligeable, elle comporte des engrenages pour les micros réglages dans sa plus haute version, sans engrenage elle se nomme D4 Manuelle. Finalement, après réflexion, les micro réglages sont un gros plus pour affiner le cadrage, ils peuvent également aider dans le cadre de la photographie en mode macro. Certes cela a un coût mais arrivé à ce niveau là il convient de ne pas se tromper, le regret risquant d'être amer.
A la base cette tête est plus prévue pour l'architecture et le studio mais peu importe, qui peut le plus peut le moins d'autant que la manipulation est aussi rapide et fluide qu'une rotule classique.


Un très sérieux magasin en France a répondu favorablement à ma demande de devis tête + trépied je lui ai passé commande pendant une période de promotion pour ces deux articles. L'attente de réception a été longue en raison de la production à la demande de la tête ARCA SWISS D4, il faut compter +/-6 semaines de délais, aussi c'est avec une certaine impatience que j'ai ouvert mes colis en ce milieu du mois de juin 2019.


Le trépied GITZO 3533LS dont je connais la qualité de fabrication avec les deux autres se révèle exactement comme je l'avais imaginé, il n'est pas forcément compact en 3 sections mais il est d'une rapidité intéressante à déployer et d'une remarquable stabilité. Il sera mon trépied intermédiaire et aussi celui sur lequel le couple boitier/zoom 100-400 prendra place à chaque fois et en dépannage seulement pour le 500 mm.
Quant à la tête D4, c'est à elle seule une oeuvre d'art. On est forcément immédiatement attiré par la manipulation des 4 boutons de réglages. Indéniablement il va falloir maîtriser rapidement l'affectation de chacun d'eux sans avoir à les chercher. La séparation des axes X & Y est superbement réalisée, le micro réglage terrible d'efficacité. La monte d'un boitier équipé zoom a fini de me convaincre de l'excellence du produit qui vous fait vite oublier le prix, d'ailleurs il vaut mieux.
L’étau au standard 2 largeurs convient à l'ensemble de mon matériel, pas de problème d'adaptabilité d'où qu'elle vienne et la rotule est pourvue de deux plateaux de réglages pour les panoramiques, rien ne peut lui échapper pour cadrer parfaitement votre, vos, sujet(s).

Très satisfait de cette acquisition pratique pour ce qui me concerne.










**********************************************

Modération : Post déplacé : Veillez à poster dans le forum adéquat.

Administration EOS-Numérique.

**********************************************