Bonjour & Bienvenue sur EOS-Numerique
Réseaux Sociaux : Follow us on Facebook Follow us on Twitter


Sign Up






Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Discussion: Faire ses négatifs

  1. #1
    Membre
    Inscription
    mai 2013
    Localisation
    Paris
    Messages
    802
    Boîtier
    Canon 60D, Canon 350D
    Objectif(s)
    Canon 50mm 1.4;Canon 85mm 1.8

    Par défaut Faire ses négatifs

    Bonjour,
    je viens de finir la pellicule du vieux Canon argentique que j'ai récupéré. J'aimerais développer mes photos et grâce a mon lycée j'ai accès au matérialisme necessaire.

    par contre, je ne sais pas ou faire faire mes négatifs et une planche contact pour 36 photos et combien ça coûterait. Peut on le faire a la **** ?


  2. #2
    Membre Avatar de 18471
    Inscription
    juillet 2012
    Localisation
    77250
    Âge
    70
    Messages
    6 802
    Boîtier
    1100D+500D
    Objectif(s)
    Canon [18-55 IS II+EF-S 55-250 IS II+100 EF] Tokina 12-24 Atx

    Par défaut

    Je t'ai mis un message privé - attention les notifications, actuellement, ne marchent probablement pas.

  3. #3
    Membre Avatar de bercom
    Inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Pyla sur Mer
    Âge
    70
    Messages
    207
    Boîtier
    5D Mk2
    Objectif(s)
    EF 17-40 f4L, EF 70-200 f4L, EF 100 f2.8 Macro

    Par défaut

    Bonjour.

    De mon expérience passée, il est dommage de ne pas faire soi-même le développement des négatifs.
    C'est une étape importante et on peut y perdre beaucoup en qualité s'il est mal fait, et ce de manière définitive ! Un tirage peut touours se refaire ... Du temps de mon FTb, j'étais toujours un peu déçu de la qualité de mes photos, jusqu'au jour où je me suis lancé !

    Bonne continuation.

    Bernard

  4. #4
    Membre
    Inscription
    janvier 2011
    Localisation
    69
    Âge
    68
    Messages
    335
    Boîtier
    30D, 5D MK 2
    Objectif(s)
    18-55. Ef S60 f/2.8 macro .usm EF 70-200L usm 50mm F 1,4 100mm Macro F 2.8,

    Par défaut

    bonjour
    a ton lycée il doit y avoir une boite noire qui permet le développement du négatif. il te suffit alors d'acheter les produits et de suivre le mode d'emploi du révélateur et ensuite du fixateur sans oublier de rincer entre.
    pour le contact tu le réalise après comme pour le développement d'une photo.il suffit de poser directement les négatifs sur le papier photo et de l'exposer à la lumière quelques seconde.
    bon développement.

  5. #5
    Abonné Avatar de Diakopes
    Inscription
    décembre 2008
    Localisation
    Genève/CH et Epidaure/GR
    Âge
    81
    Messages
    2 310
    Boîtier
    EOS 7D - 5D IV - Bagues macro - 580EX I
    Objectif(s)
    EF 16-35 L 4/ EF 24-105 L /EF 80-200 L 2.8 /EF 70-300 L/ EF 50 1.8 Mk I
    Mes photos publiées

    Par défaut

    On suppose évidemment que c'est du N&B. Parce que le développement couleur, c'est quand même autre chose !

  6. #6
    Nouvel utilisateur Avatar de ERS
    Inscription
    janvier 2014
    Localisation
    Chalosse
    Âge
    55
    Messages
    10
    Boîtier
    EOS Digital
    Objectif(s)
    Canon EF & FD

    Par défaut

    Bonjour,

    Si c'est une pellicule Noir et Blanc, il faut se lancer effectivement et développer soi-même! (un peu flippant pour la première, mais quand tu as entre tes mains le résultat c'est jouissif!)
    En revanche pour une pelloche couleur, le processus de développement C41 est beaucoup plus contraignant et il vaut mieux la confier à un labo...

    Pour t'aider le livre de référence dans ce domaine est: Noir & Blanc de Philippe Bachelier chez Eyrolles

    Emmanuel

  7. #7
    Membre
    Inscription
    mai 2013
    Localisation
    Paris
    Messages
    802
    Boîtier
    Canon 60D, Canon 350D
    Objectif(s)
    Canon 50mm 1.4;Canon 85mm 1.8

    Par défaut

    Bonjour à tous,

    Je n'ai toujours pas fait de développement. Je pense que je vais bien être forcé de le faire moi-même au lycée sûrement, mon appartement est bien trop petit je n'ai aucune pièce fermée complètement. J'ai déjà fait du tirage, mais le professeur nous avait dit que c'était bien plus complexe de faire les négatifs, qu'il fallait les enrouler dans une sorte de boite à l'aveugle car contrairement au tirage, les néons rouge ne peuvent être utilisés. Je tenterai de le convaincre de m'aider mercredi prochain !

    Votre aide est très précieuse, vous m'aidez beaucoup.
    Ici, tout le monde est passionné et ça fait très plaisir. Je tiens à le saluer.

    Je vous tiens au courant bien sur !

  8. #8
    Membre Avatar de 18471
    Inscription
    juillet 2012
    Localisation
    77250
    Âge
    70
    Messages
    6 802
    Boîtier
    1100D+500D
    Objectif(s)
    Canon [18-55 IS II+EF-S 55-250 IS II+100 EF] Tokina 12-24 Atx

    Par défaut

    Non, c'est beaucoup plus facile de développer ses négatifs que de faire ses tirages. Tu fait ça dans le noir, les WC, la nuit, ça suffit et il y un siège. Il faut une cuve et tu t'exerces avec un film déjà développé au jour. Ensuite 3 produits
    • Révélateur
    • Bain d'arrêt (acide acétique)
    • FixateurBain d'arrêt


    Tu rinces... bien et tu laisses sécher

  9. #9
    Abonné Avatar de jean-mi
    Inscription
    mai 2008
    Localisation
    Chimay
    Âge
    60
    Messages
    17 475
    Boîtier
    7D , 5DIV avec grip
    Objectif(s)
    16/35 f4 - 24/70 f4 - 50 f1.8 - 85 f1.8 - 70/200 f2.8 - 300 f4 - 150/600 G2
    Mes photos publiées

    Par défaut

    super facile!!!!!!!!le plus délicat c'est d'enroulé le film sur la spiral mais comme le dit 18471 fait le au départ avec un vieux film si tu n'en a pas de complet il'y a bien un photographe par chez toi qui en a des périmé
    pour enlevé le film de la bobine moi j'utilisais un décapsuleur dans le noir complet bien sur quand le film est dans le tambour tu peut le développer dans la cuisine à la lumière et bien respecté les températures et le temps de développement

    bon courage jean mi

  10. #10
    Abonné Avatar de jean-mi
    Inscription
    mai 2008
    Localisation
    Chimay
    Âge
    60
    Messages
    17 475
    Boîtier
    7D , 5DIV avec grip
    Objectif(s)
    16/35 f4 - 24/70 f4 - 50 f1.8 - 85 f1.8 - 70/200 f2.8 - 300 f4 - 150/600 G2
    Mes photos publiées

    Par défaut

    ha oui oublie pas de coupé l'amorce du film et coupé les deux coin en biseau c'est plus facile

  11. #11
    Abonné Avatar de Heodrene
    Inscription
    mars 2010
    Localisation
    Montpellier
    Âge
    47
    Messages
    659
    Boîtier
    Canon EOS 7D / 33V / 3 / 1V + 580EXII
    Objectif(s)
    EF50mm f:1.4 / EF100-400mm f:4.5-5.6L / EFS17-55mm f:2.8 / EF70-200mm f:2.8 IS USM II
    Mes photos publiées

    Par défaut

    Bonsoir,

    Les grandes lignes de la méthodologie :
    - j'utilise les WC pour charger la spirale de la cuve de développement avec le film. C'est le seul endroit sans fenêtre et isolé de la lumière. Je mets sous la porte une serviette enroulée pour éviter les fuites de lumière, au cas où. Comme tu retires le film de sa capsule pour la positionner sur la spirale dans le noir total, je t'invite à t'entrainer avant avec une vieille peloche juste pour avoir les sensations. Sur la cuvette fermée des toilettes, je positionne ma paire de ciseaux et les différents éléments de la cuve de développement de telle sorte que je me mémorise le tout pour pouvoir tout remonter en aveugle. La paire de ciseaux va te servir a couper l'extrémité du film de sa capsule (dans le noir aussi, évidemment) ;
    - une fois la cuve chargée et hermétiquement fermée à la lumière, direction la cuisine ;
    - je prépare mes 4 récipients avec 300ml de solution (la chimie + eau), en prenant garde d'être à 21° (+/- 1° d'écart, en N&B tu peux te permettre, en couleur beaucoup moins) ;
    - je remplis la cuve avec le révélateur et je chronomètre le temps nécessaire sans oublier les périodes d'agitation ;
    - je vide la cuve et procède pareil avec les autres solutions ;
    - ensuite j'ouvre la cuve et fixe sur la première extrémité de mon film une pince que j'accroche sur le lustre de la cuisine (ampoule éteinte, afin que la chaleur de cette dernière ne crame pas le film) et je déroule le tout. A l'autre extrémité, la pince lestée ;
    - je mets un sopalin sous le film au sol et avec la pince essoreuse, je fais 2 passages léger pour retirer la pellicule d'eau restante ;
    - je laisse sécher la nuit (pas le jour, à cause des poussières qui volent et viennent se coller sur le film, au moins la nuit il y en a moins) ;
    - le lendemain je découpe mon film en bande de 6 vues et j'archive le tout.

    En gros, en 30 minutes, c'est plié pour une peloche, ce qui prend le plus de temps par ordre décroissant ;
    - tout nettoyer après le développement ;
    - la mise en place de la peloche sur la spirale de la cuve (toujours un peu de stress de le faire en aveugle en prenant garde de ne pas abimer le film, le plier. Le pire est quand le film saute de la spirale et qu'il faut tout refaire sans rien voir !) ;
    - la préparation de la chimie.

    Amuse-toi bien !

  12. #12
    Membre Avatar de 18471
    Inscription
    juillet 2012
    Localisation
    77250
    Âge
    70
    Messages
    6 802
    Boîtier
    1100D+500D
    Objectif(s)
    Canon [18-55 IS II+EF-S 55-250 IS II+100 EF] Tokina 12-24 Atx

    Par défaut

    Même procédure. Le plus difficile :
    • Ouvrir la cartouche
    • Couper le #\$/'@ d'adhésif qui accroche une des extrémités du film au noyau de la cartouche

    Tout ça sans se blesser ni faire tomber quelque chose... dans le noir. En cas de souci : tu mets tout en vrac dans la cuve (sans la spirale) tu allumes la lumières, tu retrouves tes outils ou te fait un pansement etc.

    La chimie c'est assez facile avec des produits liquides. Il faut une éprouvette graduée car, en général, il faut diluer juste avant usage (conservation). Dans le dernier rinçage je mettais quelque gouttes de mouillant pour que ça ne fasse pas de trace.

    Pour les temps de pose hyper longs, je pense que ça a toujours un intérêt (économique) mais pour des photos plus classiques, le numérique me semble mieux adapté. Peut-être aussi pour du grand format, si on utilise une chambre et du plan film. Le traitement est alors plus facile car, en général, on utilise des films orthochromatiques qu'on développe en lumière rouge.

 

 

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Archivage des négatifs
    Par Oiseau de Nuit dans le forum Labo et Développement
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/12/2013, 21h04
  2. Scanner de négatifs ?
    Par clownfish dans le forum Matériels Divers
    Réponses: 15
    Dernier message: 23/07/2008, 12h04
  3. scanner négatifs N & Bl
    Par alamo dans le forum Matériels Divers
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/12/2006, 19h45
  4. Scanner à Négatifs
    Par Matth-AE1 dans le forum Matériels Divers
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/12/2006, 18h02
  5. RX 500 et négatifs
    Par deni dans le forum Impressions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/06/2006, 11h52

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h08.
Powered by vBulletin® Version 4.2.3
Copyright © 2019 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Search Engine Optimisation provided by DragonByte SEO (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Auto Closing Of Threads provided by Threads Auto Close (Lite) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Copyright © Eos-numerique 2004-2017
vBulletin Skin By: PurevB.com