Bonjour & Bienvenue sur EOS-Numerique
Réseaux Sociaux : Follow us on Facebook Follow us on Twitter


Sign Up






  • Netteté, autofocus, micro-réglages, DPI, hyperfocale...

    Nous sommes souvent confrontés dans le forum technique à des problèmes d'autofocus ou de netteté, qui sont dus à un mauvais paramétrage du boitier et/ou l'utilisation d'un mode inadapté. Ces erreurs sont liées à une mauvaise connaissance du matériel, à une transition rapide entre compact tout automatique et reflex, et il faut bien le dire, à une mauvaise (ou une absence de) lecture du manuel livré avec.

    D'ailleurs, le texte qui suit contient à 95% des infos qui sont déjà dans le manuel. Je n'ai rien inventé, moi même ayant expérimenté telle ou telle déconvenue quand j'ai commencé à utiliser un EOS (il y a 20 ans de ça), mais sans pour autant remettre en cause immédiatement mon matériel. Un petit tour dans le manuel, et le problème était (souvent) résolu. En photo, c'est bien souvent le photographe le maillon faible, à tout point de vue

    Préalable :

    • Ca peut paraître bête mais assurez-vous que le commutateur de l'objectif est bien sur AF, sinon évidemment, l'autofocus ne fonctionne pas (mise au point manuelle).


    • MAP = Mise Au Point. AF = AutoFocus. PMC = Pression à Mi-Course du déclencheur. Shoot = Pression à fond du déclencheur. PDC = Profondeur De Champ


    Vous trouverez donc dans ce topic, diverses situations rencontrées très souvent par les débutants (et les moins débutants !) et qui s'expliquent autrement que par une panne matérielle. Evidemment, loin de moi l'idée de minimiser les vrais problèmes ! Il y en a, le SAV étant dans ce cas un passage obligé. Simplement, à la lecture du forum et des nombreux posts angoissés de leurs auteurs, je trouve dommage de s'imaginer devoir rendre son appareil tout neuf acheté la semaine d'avant alors que le phénomène est normal (et au passage, égratigner Canon, qui n'y est pour rien !). Combien d'appareils sont envoyés au SAV et repartent comme ils sont venus avec une simple note du technicien ?

    Si toutefois vous souhaitez confirmation de l'éventuel problème en postant une photo, et pour toute aide technique en général, merci de suivre nos conseils ici et ici (si vous postez votre premier message sur le forum) et surtout ici afin de savoir ce dont on a besoin pour vous aider.

    Évidemment, je n'ai pas la prétention de penser à tout. Si vous constatez un oubli ou un passage qui porte à confusion, n'hésitez pas à m'en faire part en m'envoyant un MP !

    Une question un peu différente de celles qui suivent, mais le problème est souvent constaté :

    "Quand je réduis mes photos pour les afficher sur le forum, elles sont moins nettes."

    C'est normal. Le processus de réduction des images altère une partie de l'image et réarrange les pixels. S'en suit une certaine mollesse qu'il est facile de rattraper ensuite en accentuant un peu l'image déjà réduite. Il est fort probable que le logiciel que vous utilisez pour réduire les photos puisse aussi les accentuer un peu. Pour les réglages, tout est question de dosage. Faites des essais !


    Maintenant, place aux questions réponses sur l'autofocus et la netteté de vos clichés.

    1. "Dans mon viseur, rien n'est net, malgré le bip de confirmation de l'AF. Sur l'écran arrière ou sur l'écran de l'ordinateur, pourtant, mes photos sont nettes."

    Le réglage dioptrique est mal réglé. Retirez l'objectif, regardez dans le viseur, tournez la molette du réglage dioptrique afin que les collimateurs autofocus soient nets.


    2. "Ce n'est pas net à l'endroit où j'ai visé, malgré le bip de confirmation de l'AF. Je trouve pourtant une zone nette dans ma photo."

    Vous avez sélectionné un autre collimateur parmi ceux à votre disposition, ou pire, tous les collimateurs sont activés et c'est donc le boitier qui choisit où la MAP doit se faire. Il faut donc en sélectionner un (en général, celui du centre), et viser avec ce collimateur l'endroit où on veut faire la MAP. PMC, bip et lumière de confirmation AF sur le collimateur choisi, shoot.

    3a. "Rien n'est net et je n'ai plus le bip et la lumière de confirmation AF."
    3b. "Ce n'est pas net à l'endroit où j'ai visé et je n'ai plus le bip et la lumière de confirmation AF."
    3c. "Mon autofocus ne s'arrête jamais de fonctionner dès que je fais une PMC et je n'ai plus le bip et la lumière de confirmation AF."


    Vous êtes en mode autofocus AI Servo. Ce mode, dédié essentiellement au sport, procure un autofocus continu, qui cherche en permanence à faire le point (utile sur des sujets mobiles), et sans confirmation AF (ni lumière, ni bip), puisque la MAP n'est jamais figée. Sélectionnez le mode One Shot, choisissez un collimateur, PMC, bip et lumière de confirmation AF sur le collimateur choisi, shoot.

    Hors situation où l'AI Servo est nécessaire, utilisez toujours le mode One Shot. Ainsi avec la confirmation de l'AF, vous saurez quand la MAP est faite et où vous l'avez faite.


    4. "J'ai eu le bip et la lumière de confirmation AF, et quand je recadre, la mise au point se fait sur le fond, alors que j'ai gardé ma PMC sur le déclencheur"

    Vous êtes en autofocus AI Focus. Un mode à banir absolument ! One Shot dans un premier temps, mais AI Servo ensuite, il décide donc tout seul quand garder la mise au point et quand basculer en autofocus continu. Aucun interet à l'utiliser, il vous fera rater vos recadrages à coup sûr. Pour du statique, One Shot. Pour du dynamique, AI Servo.

    5. "On m'a dit de sélectionner One Shot, 1 seul collimateur, j'ai eu le bip de confirmation AF, et malgré ça, ma photo est floue !!!!"

    Oui, car la vitesse utilisée est probablement trop basse pour figer votre propre tremblement ! Une règle empirique à mémoriser dit que pour éviter que votre propre tremblement floute la photo, il faut utiliser une vitesse d'au moins 1/focale. Ex: vous avez un 18-55mm utilisé à 55mm, il faut shooter au moins au 1/55. Pour plus de prudence, si vous êtes débutant et sur boitier APS-C, comptez le double, soit 1/100 environ. Évidemment, votre tremblement existe toujours, mais la durée pendant laquelle la photo est prise est tellement courte que ce mouvement n'a pas suffisament d'amplitude pour dépasser un pixel. Il ne se voit donc pas !

    Le flou de bougé (caractéristique donc d'un mouvement) peut aussi être du à un sujet mobile. Cela peut être un effet voulu ou là encore, une déconvenue pour le photographe, mais il suscite rarement de question, étant beaucoup plus facilement compréhensible techniquement.

    A noter que les objectifs IS repoussent cette limite, mais ne la suppriment pas. On peut ainsi shooter au 1/10 avec un 50mm par exemple, mais surement pas à 1/2s ou 1s !

    Assurez vous également que le sujet n'est pas trop petit dans le viseur (comme un oiseau à bonne distance avec un téléobjectif "limité"). On ne peut pas demander à l'AF d'être hyper-précis sur un objet qui remplit 1% du cadre. L'AF sera hésitant et si la MAP see fait quand même, il n'y a aucune assurance qu'elle se soit faite pile sur la petite zone souhaitée, le resultat ne sera probablement pas net, vu les conditions dans lesquelles on l'a sollicité !! Il faut dans ce cas, ou se rapprocher, ou investir dans une plus longue focale (et souvent les deux !!).

    A noter que selon certaines expérimentations, les MAP en intérieur seraient rendues plus difficile par les lampes flou-compactes (basse consommation) qui ont remplacé les bonnes vieilles ampoules à incandescence. Elles présenteraient un spectre avec peu d'infrarouges, infrarouges qui seraient particulièrement utile à l'AF. A confirmer toutefois.


    6. "Je ne comprends pas, j'ai sélectionné One Shot, 1 seul collimateur, mais l'autofocus patine, il n'accroche pas !"

    Le module d'autofocus du boitier a besoin d'une zone suffisamment contrastée pour déterminer si c'est net ou pas. Pour simplifier et pour la compréhension, PMC, une séparation blanc/noir sur un mur blanc sera floue avant la MAP optimale et nette au moment où le point est fait. L'AF s'arrête. Bip et lumière de confirmation AF sur le collimateur choisi, shoot. Si on vise le mur blanc avec le même collimateur, il n'y aura pas assez de contraste pour que le boitier sache si la MAP est faite ou pas. En effet, du blanc flou et du blanc net, ça reste du blanc ! Ceci en théorie, car en pratique, les AF sont de plus en plus discriminants avec les petits détails (comme par exemple le crépis qui texture le mur) afin de faire quand même une MAP, mais rien n'est sûr. Le blanc, la visée à travers une vitre, des barreaux ou un grillage (zoo par exemple), le contre-jour sont autant de pièges pour l'AF, et donc la MAP n'est pas garantie. C'est pour ça qu'on peut encore faire une MAP manuelle de nos jours.

    Évidemment, faire une MAP avec l'AF de nuit ou dans une ambiance très sombre (à l'intérieur) est très difficile aussi, et il faut parfois recourir à des objectifs ultra-ouverts (qui laissent rentrer beaucoup de lumière) ou à l'assistance du flash (et parfois aux deux !) pour réussir à faire une MAP.

    Dans le même ordre d'idée, une atmosphère chargée en pollution, des courants d'air chaud, peuvent non seulement empêcher la MAP mais ôter toute netteté à un sujet éloigné, à cause de la couche d'air importante qui le sépare de l'objectif. Dans ce cas, une seule solution, dézoomer (moins grossir) ou (plus probable) attendre que les conditions atmosphériques soient meilleures. Il y a encore des photos qu'il est impossible de faire à un instant donné...

    Vérifiez également que vous n'êtes pas en train de viser un sujet qui est en deçà de la distance minimale de mise au point de votre objectif. Celle-ci est spécifique à chaque optique. Ne vous approchez pas trop près afin d'éviter d'être au delà de la butée minimale de mise au point.


    7. "Avec mon compact, tout était net et là, j'ai beaucoup de zones floues sur mon image."

    Sur les compacts, la profondeur de champ (la zone de netteté avant et après la MAP) est très grande, par construction. Il est ainsi très difficile de détacher un sujet de l'arrière plan et voir un beau fond flou par exemple. Avec un reflex, c'est le contraire (et c'est d'autant plus vrai si l'ouverture est grande) ! Ainsi, il est naturel de ne pas avoir forcément l'ensemble de la photo nette. Ceux qui découvrent l'utilisation d'un objectif très ouvert et d'une focale moyenne comme le Canon EF 50mm F/1.8, expérimentent parfois la difficulté de gérer une PDC de quelques millimètres seulement à très grande ouverture. Pour simplifier, si l'on reste au même endroit pour shooter, la profondeur de champ est d'autant plus grande (/petite) que la focale est courte (/longue) et que le diaphragme est fermé (/ouvert).

    La question est souvent posée pour des paysages à 18mm sur APS-C par exemple, où la mise au point est faite sur un avant plan très proche (souvent avec les collimateurs auto qui choisissent tout seul) et un diaphragme au maximum de l'ouverture. Avec un grand angle, une mise au point plus lointaine et un diaphragme plus fermé, et on obtient une photo nette de bord à bord.


    8. "Avec mon compact, mes photos étaient très nettes. Avec mon reflex, même dans la zone de MAP, j'ai perdu en netteté, un comble !!"

    Ici, on touche à une problématique qui n'est pas liée à l'optique mais au traitement des images. Un compact est réglé en usine pour délivrer des photos qui plairont au plus grand nombre, au très grand public, du petit cousin de 7 ans, à la grand mère de 77 ans. Et qu'est ce qui plait, au 1er coup d'œil ? Des photos qui ont "la pèche", avec du contraste, de la saturation, le ciel bien bleu, l'herbe bien verte, quitte à ce que ce ne soit plus très fidèle à la réalité. Et surtout pas mal d'accentuation (autrement appelée "netteté" ou "sharpening" en anglais). Le reflex, lui, est réglé d'usine avec des paramètres plutôt doux afin de permettre aussi de post-traiter si on le souhaite sur l'ordinateur. Mais si vous aimez les rendus des compacts, il suffit de pousser les curseurs "netteté" et "contraste" dans les menus de votre reflex, afin qu'il vous délivre d'emblée les images que vous souhaitez !

    Autre chose (voir question 7), la moindre erreur de MAP sur un reflex se traduit par une perte de détails et dans certains cas, la PDC est de quelques millimètres seulement ! Ces erreurs de MAP sont souvent dues au fait que le photographe a bougé d'avant en arrière entre la PMC et le shoot.


    9. "Les bords de ma photo sont moins nettes que le centre."

    C'est classique, surtout à pleine ouverture. Les lois de l'optique étant ce qu'elles sont, les objectifs sont tous meilleurs au centre que sur les bords. Fermer un peu le diaphragme améliore souvent beaucoup la situation et comme d'habitude, les objectifs avec les optiques les plus haut de gamme sont beaucoup moins sensibles au phénomène.

    A noter que cette caractéristique est tout à fait différente de la problématique de la profondeur de champ (question 7).


    10. "Mes photos sur trépied sont moins nettes qu'à main levée"

    Outre le problème de la stabilité (trépied de pacotille, trop léger, qui tremble au moindre coup de vent) et du déclenchement (si on veut déclencher de suite, un déclencheur souple est souhaitable. Sinon, on emploie le retardateur 2s ou 10s du boitier), il faut vérifier si votre objectif est stabilisé. En général, il est necessaire de désactiver l'IS qui, sur trépied, essaie de corriger un mouvement qui n'existe pas. Du coup, le moteur de l'IS crée un bougé préjudiciable à la netteté de l'image. Consultez toutefois le manuel de votre objectif : certains objectifs nouvelle génération détectent quand le boitier est monté sur trépied et coupent automatiquement l'IS. Cependant, prendre l'habitude de le désactiver soi-même évite de faire trop confiance à ces routines de détection.

    11. "Je fais tout comme il faut et pourtant mes photos sont encore un peu floues. Mon objectif n'est pas du tout abimé, je l'ai même protégé avec un filtre !"

    Classique aussi, le filtre de protection. Souvent de mauvaise qualité (car un filtre de qualité professionnelle coute parfois une centaine d'euros), le filtre rajoute une couche de verre, et une couche d'air (souvent chaud en plein soleil) devant l'objectif et peut générer des pertes de piqué ou de précision dans l'autofocus. Cet élément supplémentaire peut en plus souffrir de défauts de fabrication (verre, ajustage, etc...). Sauf utilisation en milieu hostile (plage, embrunts, projection d'eau ou de boue, etc...), il est préférable de monter le pare-soleil dédié, qui offre une bonne protection contre les chocs et même contre les projections (il faut que la projection arrive pile en face, puisque le pare-soleil protège les cotés), sans dénaturer les qualités de l'objectif et en améliorant le contraste (blocage des rayons lumineux incidents).

    12. "Je suis toujours obligé de rajouter de la netteté sur mon PC dans mon logiciel de retouche ou dans Digital Photo Professional."

    Sur votre boitier, faites attention de ne pas choisir le style d'image "neutre" qui est implanté pour permettre un maximum de post-traitement sur le PC. Le rendu est donc très doux (parfois limite flou, en tout cas suffisament pour croire qu'il y a un problème), sans aucune accentuation, car ce mode suppose que c'est vous qui dosez l'accentuation ensuite en post-traitement. Rien d'anormal à cela ! Donc, pour du jpg directement exploitable sans retouche de netteté, réglez la netteté de votre boitier à votre goût dans le style d'image : au minimum sur 3, voire sur 5 ou 6, et tout ira mieux. Ce réglage existe, ce n'est pas un péché de l'utiliser, c'est même prévu pour !

    13. "Je n'arrive pas à obtenir une bonne netteté pour le visionnage sur mon écran. C'est embétant car je ne regarde mes photos que par ce biais !"

    En cas de visualisation sur écran et dans ce but uniquement, n'hésitez pas à faire une version dédiée de vos photos afin que la définition de votre jpg corresponde à la définition de votre écran et à accentuer un peu le résultat de cette réduction afin de regagner le micro-contraste perdu dans le processus. Car dans ce cas, c'est vous qui avez la main sur l'ensemble de la procédure.

    Laisser Windows/votre visualisateur faire cette réduction, c'est mal placer sa confiance. Comment est gérée la réduction à la volée pour l'affichage et l'anti-aliasing ? Y'en a-t-il ? Selon quelle méthode ? Et on se retrouve avec des photos molles, mal définies car réduites on-ne-sait-comment (c'est le cas de MSN par exemple, ou de la visualisation native de Windows XP).

    Personnellement, je ne fais pas de version dédiée et j'utilise FastStone viewer pour mes affichages, qui me permet de choisir anti-aliasing ou non et selon quel méthode (lancsoz3 est la plus performante, sans mollesse induite, mais au prix d'un temps d'affichage un peu plus long).

    J'ajoute au passage que la gestion de l'accentuation en post-traitement doit toujours se faire à 100% de la taille du JPG (donc après réduction à la taille de l'écran pour un jpg à voir par ce biais, ou à 100% de zoom pour les fichiers natifs JPG ou RAW sortis de la carte mémoire), jamais en version réduite "à la volée" par le logiciel (même Photoshop ou Digital Photo Professional), pour les raisons évoquées.
    Cet article a été publié à l'origine dans la discussion du forum : [AIDE] Tutoriels: netteté, autofocus, micro-réglages, DPI, hyperfocale... commencé(e) par bricecom Afficher le message original
  • Photo aléatoire Eoscope

  • Suivez-nous sur

       
  • Concours Mensuel

    Concours Décembre: Photo de Rue


    Félicitation à Ganymede
    qui remporte ce concours

    Résultat complet
    Concours Janvier

    Thème: Réflexion




    --> <--
  • Annonces

  • Photos aléatoires vitrines des abonnés

    hdr st floret 5 réduit
    hdr st floret 5 réduit by Phi19
    -2014_06_20_4853.jpg
    Sangliers by TiSeb
    -2176.jpg
    Le scaphandrier by lord_kieeler
    More...
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 10h14.
Powered by vBulletin® Version 4.2.3
Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Search Engine Optimisation provided by DragonByte SEO (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.
Copyright © Eos-numerique 2004-2016
vBulletin Skin By: PurevB.com